Work in progress : installation, le temps de la métamorphose

Nos auteurs grecs et latins ont déjà interpellé la métamorphose.

D’Ovide traitant des Olympiens qui se transforment pour venir côtoyer les humains mortels et fragiles, mais qu’ils adorent, à Platon, les dieux ont toujours déployé une imagination fertile pour se métamorphoser partout, sous de nombreuses formes, tout au long des récits mythologiques.
Les Dieux donc mais aussi l’humain peut subir la métamorphose, et être transformé en végétal, animal …peuplier, narcisse, dauphins, loup.

Des siècles plus tard, dans notre société en fin de cycle, loin des mythes fondateurs, comment aujourd’hui, un artiste peut-il représenter une métamorphose?
C’est en me posant cette question, que je suis arrivée à choisir une icône, une icône que je voulais humaine, puisqu’il s’agissait de transformation, cette icône devait nous ressembler. Celle de Jésus, qui orne nos églises et nos cimetières, s’imposa. Encore une fois, comme pour ma “collection le bruit qui court”, je ne souhaite choquer personne, mais cette image s’est imposée, de même que le double langage qu’elle traduit, celle d’un homme métamorphosé et qui va devoir à nouveau, se renouveler.

L’exercice n’est pas simple, une métamorphose, c’est quoi ? :
“un changement de forme, de nature ou de structure telle que l’objet, la chose n’est plus reconnaissable”. Aujourd’hui on l’attribue volontiers à l’espèce animale, ce sont les seuls à se métamorphoser réellement, chenille, libellule ….
En quoi puis-je transformer cette icône ?
Je n’en sais rien finalement, c’est au terme de mes réflexions que je laisse le choix à chacun de produire sa métamorphose totale, de s’emparer de sa transformation réelle.

Ainsi, je ne pourrai réaliser qu’une métamorphose incomplète, figée dans un instant de changement, un « arrêt sur image » présentant un être hybride en cours de transformation physique, symbolique, le papillon ailes ouvertes et l’homme.
Vers quel nouvel humain nous emmène t-il ?
Vers quel futur ?
De quel ordre, de quelle spiritualité, de quelle société, alors nous hérité???
La réponse nous appartient, nous, humains, de Cro-magnons à l’homme 2.0, voir l’homme « augmenté », il est le maitre des métamorphoses.

Work in progress  : Installation