Collection, « in Vanités Véritas »

L’artiste s’est intéressé à l’exercice du « Memento Mori »  « Qui se regarde dans la vanité, contemple le caractère éphémère des choses terrestres ».
« Souviens toi que tu vas mourir », celui de rappeler à l’arrogance des hommes pétrit de certitudes et d’âgisme, qu’ils ne sont finalement que mortels et de souligner ainsi la vanité de leurs biens, richesse, pouvoir, activités ou intérêts terrestres. Toute cette philosophie même si la réalité est exacte, n’a qu’un seul but… faire le pari de Blaise Pascal, nous rappeler de croire en DIEU. L’artiste choisit un tout autre chemin, celui de croire en l’homme et au temps qui passe, ce temps nécessaire et juste d’une vie et de ce qu’il en adviendra.
Son travail de transcendance, c’est tourné vers le passé, pour ramener à la lumière 100 personnages connus, inconnus ou fictifs en 40 oeuvres 80X80

Cette exploration artistique est complété par l’accompagnement de texte dans un livre éponyme de cette collection. Ainsi sa démarche se transforme en échos de la mémoire, « si vivre c’est oublier », l’artiste préfère une réflexion dissidente et choisit de vivre en se rappelant, car pour elle la véritable mort reste l’oubli et nous propose ce voyage découverte, afin de se souvenir, découvrir pour certain, apprendre pour d’autres, partager et nous interroger, n’est ce pas en fait la fonction de l’art, de nous interpeller ?

Cousteau
les migrants

https://www.youtube.com/watch?v=ogCTjpVDJ28&t=30s