ExpoArt, Montréal (Canada)

Août 2007. Festival International d’Art Visuel, Canada

Présentation d’une collection de nus acéphales.

En créant un « acéphale « , s’exprime aussi le vide, le manque et s’ouvre en conséquence le retour à la forme, à son langage figuratif , également aux sensations, aux questionnements de l’image tronquée, et donc le retour aux mythes, est-ce un homme, un dieu…?

le départ arly auclair nu acephale
le départ